Quelle formation suivre pour être un bon serrurier?

La serrurerie est un métier à la fois ancien et moderne, combinant tradition et technologies de pointe. Devenir serrurier ne s’improvise pas ; cela demande une formation spécialisée, sachant qu’il existe plusieurs branches dans ce secteur d’activité. Vous aspirez à maîtriser les mécanismes complexes des serrures, à travailler les métaux et à garantir la sécurité des biens et des personnes ? Cet article est fait pour vous guider à travers les différentes étapes de formation pour embrasser ce métier serrurier passionnant.

Formation serrurier : comment devenir serrurier ?

Vous voulez devenir serrurier mais vous ne savez pas par où commencer ? La première étape est de choisir une formation serrurier adaptée à vos aspirations. Que vous visiez une carrière de serrurier-poseur, de dépanneur en serrurerie ou de serrurier d’art, les possibilités de formations sont nombreuses.

Le CAP serrurier-métallier est souvent la première marche pour entrer dans ce domaine. Il vous apporte les bases en menuiserie métallique et en ferronnerie. Pour ceux qui veulent pousser plus loin, un BEP ou un Brevet Professionnel sont de bonnes options. Les formations plus avancées, comme le Brevet des Métiers d’Arts, offrent une spécialisation en ferronnerie d’art, par exemple.

Mais si vous visez un poste de responsabilité, un diplôme de niveau bac pourrait être requis. Dans tous les cas, l’expérience professionnelle reste un atout majeur pour exceller dans ce métier.

Pour plus d’informations sur le métier de serrurier et les formations disponibles, vous pouvez consulter ce lien vers le blog.

Les spécialités du métier de serrurier

Le métier de serrurier se diversifie en plusieurs branches, chacune requérant des compétences et des formations spécifiques.

Pour ceux qui s’intéressent à la serrurerie métallerie industrielle, un diplôme en chaudronnerie ou en soudure, comme un CAP ou un bac pro, peut être la voie à suivre. Ces compétences techniques sont prisées sur les chantiers du BTP ou pour la maintenance industrielle.

Le serrurier d’art est celui qui allie créativité et savoir-faire technique pour travailler les métaux nobles. Une formation en ferronnerie d’art et en faconnage du métal est alors indispensable.

Pour les tôliers-serruriers, qui travaillent sur des projets de construction navale ou industrielle, un CAP en métallerie ou en soudage est souvent nécessaire, ainsi que des habilitations spécifiques comme le CACES.